boite à outils du régatier

 

 


Nous vous proposons une nouvelle page pour tous ceux et celles qui désirent progresser , s'améliorer  en régate ( tout ce qu'il faut savoir pour réussir son bord de "tack" ou de "gybe" ) et passer la ligne en premier .

 

Téléchargez les régles de navigation à la voile 2009/2012 , c'est essentiel pour gagner et adopter une bonne stratégie face à ses advervaires ( les régates se gagnent  souvent sur le "tapis vert"!!).

 

Vous pouvez déjà vous entraîner avec l'excellent jeu en ligne sur la page "sites partenaires" et tester vos connaissances (peut-être aurez-vous une bonne surprise !), choisissez en premier votre langage pour ouvrir le quiz.

 Téléchargez aussi les régles et signaux visuels d'une régate.

D'autres articles arriveront bientôt , mais avant toute chose , travaillez vos régles et signaux , c'est quelque fois "lourd' mais important.

Bientôt un sujet complet sur le comportement des voiles : deux petits schémas d'introduction... ci-dessous.

 

EXtrado :côté sous le vent de la voile( EXtérieur) 

INtrado : côté au vent de la voile (INtérieur)                                                                                            

 -B.A. : bord d'attaque du vent   -où le vent arrive -                                                                                                    

 - B.F. :bord de fuite du vent  -où le vent s'échappe-                                                                                               

 

 

Les points qui se déplacent, sont les représentants de l'écoulement du vent sur les deux faces de la voile ( extrado et intrado) .Cet écoulement est divisé en 2 flux d'air ,il s'agit tout simplement d'un déplacement de molécules d'air. 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Première observation : les 2 flux d'air sont différents , vous observez sur le schéma animé du dessus , qu'un flux d'air arrive avant l'autre , il est donc plus rapide !, ici c'est le côté extrado de la voile , le dessus du schéma.

Cette différence de vitesse des 2 flux d'air est due à l'inclinaison du profil de la voile par rapport au vent qu'elle reçoit.Cette inclinaison , c'est l'incidence.


Cette notion d'incidence est fondamentale , elle va créer un déplacement des masses d'air , au-delà du principe connu de Bernoulli , qui trouve assez vite ses limites , nous allons considérer le principe de Newton qui semble plus simple à comprendre : quand il y a une action , il y a une réaction .

C'est cette réaction qui nous intéresse , elle engendre un détournement de l'air vers l'extrado .

Le vent se déplace toujours d'une haute pression vers une basse pression , ce déplacement provoque une force que l'on appellera la PORTANCE DE LA VOILE.

Ainsi la portance sera dirigée vers l'extérieur de l'extrado  et perpendiculairement à celui-ci.

Cette notion de portance est majeure , c'est le moteur du bateau .

En rouge la basse pression 

En bleu la haute pression : selon le principe du météorologue averti, l'air circule des hautes pressions vers les basses pressions, soit de l'intrado (zone bleue) vers l'extrado (zone rouge) .


 

Nous avons tous fait une expérience majeure sans le savoir : en voiture lorsqu'on sort sa main dehors , on s'aperçoit vite que selon son inclinaison face au vent provoqué par le déplacement de la voiture ,la force devient variable.Nous ressentons à un  moment donné, une force qui pousse notre main vers le haut , nous avons fabriqué une force qui s'exerce du bas vers le haut qui varie en intensité selon l'inclinaison de la main et dont le point d'application est le dessus de la main (extrado).

La deuxième observation : la notion d'angle d'incidence est capitale pour avancer avec le bateau .

Une voile quand elle est déssinée , posséde une ligne de cambrure naturelle , qui va influencer l'incidence: il faudra créer une incidence plus importante pour augmenter la portance de notre voile ( exactement comme un pilote d'avion qui braque ou débraque ses gouvernes d'avion) .La valeur doit se situer à 10° maximum de l'axe du vent apparent.Au-dessus de cette valeur la trainée devient trop importante.

Revenons à notre expérience de la main en déplacement dans une voiture .

On s'aperçoit aussi qu'il faut développer une force musculaire pour éviter que notre main parte en arrière au risque de se faire mal , c'est la conséquence d'une autre force qui est provoquée par le déplacement de 2 systèmes ( l'air en mouvement et la main) dont les déplacements sont opposés .C'est la force de TRAINEE .

Portance et trainée sont 2 forces qui ne peuvent pas exister l'une sans l'autre.Pour terminer le premier chapître , il existe une autre force , la résultante des 2 autres : la résultante aérodynamique

Cette résultante , ce sera la force utile de propulsion du bateau . Sur un bateau , il y a 2 voiles : le foc et la grand-voile , chacune d'elle posséde sa propre résultante aérodynamique .

Au final , exactement comme la résultante de la portance et de la trainée , nous avons aussi la résultante des 2 résultantes aérodynamiques : la POUSSEE VELIQUE 

Un exemple pour comprendre tout ça : pour ceux qui ont déjà navigué , essayez de naviguer à 90° du vent apparent avec un foc bordé plat .Le bateau n'avance plus ! pourquoi? ,c'est simple : l'incidence est trop grande , par conséquent la portance est quasi nulle et la trainée max.Vous n'avez plus de propulsion!( comme si vous orientiez votre main en déplacement perpendiculairement au vent relatif ).La conséquence est le différentiel de pression entre les 2 faces de la main , côté intrado la pression est max. ,côté extrado la pression est proche de zéro.

L'écoulement de l'air est devenu "turbulent" : c'est un frein (côté intrado)

A contrario de cet air turbulent , on dit que l'écoulement de l'air est "laminaire" .

Ainsi pour retrouver cet écoulement "laminaire" il faut donner moins d'incidence au bord d'attaque par rapport au vent relatif , l'extrado redevient peu à peu "laminaire" et l'intrado redevient de moins en moins "turbulent" , le delta de pression entre les 2 augmente à nouveau et la portance revient!

Le reméde est simple :on va modifier la forme générale de la voile pour la rendre moins plate , "la faire grossir" ce qui va provoquer une diminution de l'angle d'incidence et redonner vie à notre portance tout en diminuant la trainée.Cette modification de forme , on l'obtient par une déformation de la corde de la voile , celle-ci devient plus courte ainsi que de la ligne de cambrure ( ligne médiane du profil de la voile) elle se rapproche de la direction du vent apparent.

Bizarre ,bizarre ... ça ressemble au tube de Bernoulli !!

 

Par quel geste ? on relâche la corde qui tient la voile sur l'arrière du bateau !


 

Ouf !! nous venons de comprendre ..... je l'espère ! pourquoi ce geste final simple que l'on fait presque naturellement sur nos bateaux est essentiel ,sans deviner "l'usine à gaz" qui se cache derrière !!

Nous allons voir que tout ceci est bien différent sur un plan d'eau qui peut être agité et turbulent en direction .Il nous faudra trouver un "compromis" entre cette théorie essentielle et le "terrain de jeu" !.... à suivre bientôt.

Je termine un sujet sur les formes des voiles , vaste sujet .... !! pétole ou pas that's

the question ? mer plate ou agitée ....?

les paramétres sont nombreux et peuvent se marier entre eux , la vie de couple est parfois

turbulente !!